Parcours n°3-12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parcours n°3-12

Message  Ombre le Jeu 12 Mai - 22:42




Elle déglutit nerveusement. Elle ne savait pas quoi faire, mais très certainement qu'elle ignorait tout d'eux. Si elle voulait des explcations, si elle voulait éviter des problèmes - la simple idée de se faire torturer la faisait frissonner - il valait mieux céder et parler. Elle plongea son regard dans celui du Lunaris, cherchant des réponses. Ce qu'elle y trouva lui donna suffisamment confiance pour répondre :
- Je suis Shiny, d'Elonia.
- Que fais-tu ici, demanda-t-il, surpris.
- Je suis dans une quête personnelle.
- Dis-moi, je te prie.
- Ce… Cela ne vous apportera rien, je cherche quelqu’un.
- Dis-moi.
- Mais qu’en ferez-vous ? Ce n’est rien d’important je vous assure.
- Parle.
- Je… Cherche mon âme sœur.
Si sa première réponse l'avait surpris, celle la eut un effet plus grand encore. Ses yeux s'arrondirent et il inclina la tête, curieux. Elle s'attendait à ce qu'il rie ou qu'il s'énerve, comme si elle se moquait de lui, mais il semblait bien plus intéressé qu'autre chose par sa réponse.
- Comment comptes-tu t'y prendre ?
Elle hésita à lui parler de son pendentif, qui était son unique guide, mais elle ne mit pas longtemps à choisir de la garder secret. Elle ne voulait pas donner inutilement de la valeur à un objet comme celui-ci. Alors, elle préféra lui mentir.
- Je me promène, j'explore, je rencontre autant de gens que possible. Je veux tenter ma chance, tout simplement.
- A Aydo'h ?
- J'ai déjà parcouru Elonia et Aquahana, puis j'ai eu envie de venir à Aydo'h. Je poursuis mon chemin au gré des rencontres et du hasard.
Il hocha la tête et la laissa tranquille. Son rythme cardiaque s’apaisa et elle réalisa seulement à quel point cet entretient l’avait paniquée. Il s’était montré relativement courtois pourtant. Elle n'avait aucune raison de paniquer. Et pourtant. A partir de cette discussion, l’attente commença. A midi, on vint lui apporter un repas frugal et dans l’après-midi, le Lunaris revint. Elle se jeta sur cette occasion de glaner quelques informations.
- Qui êtes-vous ?
- Je suis Volt.
- Et que faites-vous au milieu du pays ?
- Vous le découvrirez peut-être plus tard. En attendant, nous voyageons nous aussi, nous partirons dans la soirée. Je vous conseille de vous reposer un peu d’ici là.
Et il partit aussitôt, sans lui laisser le temps d'enchaîner avec une nouvelle question. Le soir-même, comme promis, ils partirent. Elle avait finalement suivi son conseil et se sentait encore endormie, marchant mécaniquement, les pattes avant attachées dans le dos et ses ailes liées. Elle baillait de temps à autres, mais suivait le mouvement. A un moment, alors qu’elle observait le paysage, un éclat bleu trahit la présence de Cristal. La fée protectrice ne l’avait pas laissée et elle la suivait. Cela lui donna un peu de courage car elle s’adressa alors au Lunaris.
- Que me voulez-vous au juste.
- A vous ? Pas grand-chose, vous êtes une prisonnière. Votre sort sera décidé quand nous serons arrivés.
Et la discussion se termina aussi vite qu’elle avait commencé. Mais il lui avait donné matière à méditer et elle s’interrogeait de plus en plus. Qui étaient ces créatures ? Attendaient-ils d’elle qu’elle sympathise avec eux ? En attendant, elle ne savait même pas où ils allaient. Ils arrivèrent le lendemain. Selon son sens de l’orientation très approximatif, ils approchaient de l’oasis d’Astisio. Plus ou moins. Et visiblement moins puisque des arbres apparaissaient à l’horizon jusqu’à envahir le paysage. Et ils se dirigeaient droit dessus. Ils y pénétrèrent jusqu’au cœur en début d’après-midi et en début de soirée, ils parvinrent à leur but. Une série de marches apparaissaient à l'intérieur un tronc creux. Et visiblement, ils allaient l'escalader. Comme ils n’avaient guère envie d’ajouter quelqu’un dans la galère que représentait une telle ascension, ils lui rendirent ses ailes pour la lier à Volt. Ils arrivèrent bien plus vite en haut ainsi. Elle eut donc le loisir de s’extasier devant l’enfilade de ponts et de cabanes astucieusement intégrées aux arbres. La lumière était partout, comme ils étaient après tout à Aydo’h. Mais elle était déviée jusqu’au sol afin d’empêcher tout arrivant qui lèverait les yeux de les voir trop facilement. Le système de miroirs permettait ainsi d'ombrager les passerelle tout en éblouissant de quelconques curieux. C'était ingénieux.
On l’enferma alors dans une hutte et on lui fit porter à manger. Elle se retrouva dans une semi-pénombre, lorsqu’on ferma la porte. Elle remarqua alors que son pendentif brillait d’un éclat jaune très clair, comme un petit soleil. Sa surprise fut à son comble de penser que son âme sœur se trouvait ici, dans une colonie vivant dans les arbres d’Aydo’h. Et la déesse de la chance devait l’accompagner car elle avait tout de même trouvé assez vite. Un sourire flottait sur ses lèvres lorsque Cristal entra par une petite fenêtre à travers le bois.
- Shiny ! Tu es impossible à suivre !
- Cristal ! Je suis heureuse de te voir, regarde ! Mon pendentif brille !
- Oui, mais ce n’est pas le plus important, nous devons te sortir de là.
- Tu as une idée ?
- Pas encore, mais je peux les espionner, au moins ?
- Oui, bonne idée, ne reviens pas trop tard. Et surtout, ne te fais pas prendre
Et la fée bleue s’envola par une petite fenêtre. Shiny la regarda s'en aller, un sentiment de nostalgie inexplicable en elle. Mais elle se retourna soudainement en entendant le bruit de la porte. Un vieux Minousha, doté d'étranges bois sur le sommet du crâne, venait d'entrer. Elle s'avança vers lui alors qu'il la dévisageait.
- Bonjour, Shiny d’Elonia. Je suis l’Ancien de ce village.
- Quel est ce groupe je vous prie ?
- Je vais répondre à votre question, mais tout d’abord, dites-moi, que pensez-vous de la politique d’Aydo’h ?
Elle écarquilla les yeux, surprise. Elle ne comprenait pas vraiment ce que venait faire ce sujet dans la discussion.
- La politique ? Je ne me sens guère concernée.
- Mais dites-moi ce que vous en savez.
- Eh bien, à Elonia, la reine me semble juste.
- Et Aydo’h ?
- Je suis arrivée hier, donc difficile de dire.
Un détail lui revint en mémoire, le gros titre d’un journal, vu à Tour d’Astisian. Le roi punit les innocents. Elle ne savait pas du tout ce qu'il se passait dans le pays, mais il semblait y avoir quelques troubles. Alors, prudemment, elle déclara :
- Je crois que votre roi ne s’est pas montré très juste récemment.
- Mais encore ?
- J’ai vu un journal qui traitait de l’injustice dont il avait fait preuve envers des innocents.
- Exactement. Sachez, Shiny, que notre souverain a puni ces trois créatures non pour des crimes qu’elles avaient commis, mais parce qu’elles s’étaient montrées critiques envers ses décisions.
- Mais la liberté d’expression existe, à Aydo’h comme dans le reste de Gothicat !
- En effet, c’est bien ce qui nous révolte. Voilà ce que nous sommes, un groupe d’insurgés contre les injustices de notre roi.
Elle comprenait mieux. Ce qu'il se passait, pourquoi ils se cachaient et pourquoi ils la gardaient prisonnière. On avait plus de poids en politique en ayant des gens derrière soi. Avant de s’en aller, il déclara qu’il reviendrait mais la laissait profiter d’un repas avant cela. Elle le remercia et un jeune Flamiris arriva peu après avec un plateau-repas dans les pattes. Il le déposa et elle le remercia. Il la prévint qu’il allait rester là et elle acquiesça, souriante. Alors qu’elle s’attaquait à une salade, il lui posa une étrange question.
- Excusez-moi, mademoiselle, quel est cet étrange pendentif que vous portez autour du cou ?
Machinalement, elle baissa les yeux et lâcha sa fourchette dans un cri. Il luisait comme jamais, d’un jaune incroyablement lumineux. Aussitôt, il s’inquiéta et elle le rassura avec joie.
- Je cherche quelqu’un et ce pendentif brille lorsque je me rapproche de lui ! Serait-ce vous ?
- Moi ? Mais je ne vous connais pas.
- En effet, il me désigne un inconnu, je l’ai toujours su. Quel est votre nom ?
- Heu… Je m’appelle Spirit.
- Enchantée, Spirit, je suis Shiny.
- On me l’a dit oui. Mais comment un pendentif pourrait indiquer quelqu’un ?
- Il est magique, tout simplement. Je l’ai reçu toute petite et j’ai décidé de chercher celui qu’il m’indiquait voilà une semaine. C’est le but de mon voyage, mais je ne me serais pas attendue à trouver si aisément !
Il sembla dubitatif et elle finit par reprendre sa fourchette et terminer son repas en quelques bouchées. Parler avec la bouche pleine n'était guère le meilleur moyen de séduire quelqu'un et elle préférait finir son repas pour être libre de discuter avec lui ensuite. Une fois celui-ci fini, avant qu’elle puisse reprendre la discussion, un garde vint le chercher et il en profita pour emporter son plateau. Déçu, les oreilles basses, le retour de Cristal éclaira son regard. La fée bleue avait un regard sombre. Qu'avait-elle bien pu apprendre ? Mais une nouvelle emplissait son cœur de joie.
- Cris’ ! Tu as entendu ?
- Oui, Spirit, ton âme sœur est ce Flamiris.
- C’est génial non ?
- Ce qui l’est moins, c’est le traitement qu’inflige le souverain du pays à ses habitants.
- Comment cela ?
- J’ai découvert que ses opposants politiques sont jugés pour des crimes qu’ils n’ont pas commis de plus en plus régulièrement. Les lois se durcissent et l’armée recrute.
- Que se passe-t-il ?
- Je n’en sais guère plus, mais c’est préoccupant. Je crois que tu devrais leur en parler directement.
Shiny lui expliqua ce qu’avait raconté l’Ancien et Cristal approuva. Puis elle repartit, promettant de revenir à la nuit tombée. Quelques heures plus tard, l’Ancien revint. Derrière lui, Spirit et Volt. Décidément, les trois personnes qu’elle connaissait étaient là. Ils avaient un regard grave, qui n'était pas de très bon augure.
- Bonsoir messieurs, que se passe-t-il ?
- Vous n’êtes pas au courant de l’actualité mademoiselle, mais il semble que son altesse le roi ait eu vent de notre Résistance.
- J’ai appris qu’il se montrait dur et injuste ces derniers temps, plus particulièrement envers ses opposants politiques. Et l’armée recrute.
- C’est bien cela. C’est pourquoi je voudrais vous faire une proposition, avec l’avis positif de ces deux créatures, Volt, chef d’escouade, et Spirit, votre garde qui vous a apporté le déjeuner.
- Je vous écoute.
- Voudriez-vous nous rejoindre ? Vous serez un membre à part entière de nos forces tant que cela vous conviendra.
Quoi ? Que lui proposait-il ? Elle avait un peu de mal à admettre qu'une inconnue comme elle pourrait les rejoindre. Mais elle s'était montrée digne de confiance, peut-être que cela pouvait se comprendre. Mais elle n'en était pas moins dubitative. Cependant, ils étaient très sérieux à ce sujet et elle comprit qu'elle allait devoir leur donner une réponse qui changerait son avenir. Alors, valait il mieux les rejoindre ou décliner cette offre ?


avatar
Ombre
Admin

Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 20

http://gothicat-world.forumrpg.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum