Parcours n°3 -121-Epilogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parcours n°3 -121-Epilogue

Message  Ombre le Lun 16 Mai - 21:21


Levanos lui avait manqué. Sa famille était là pour l’accueillir et sa mère la prit contre elle avec émotion. Tous firent un chaleureux accueil à celui qu’elle avait choisi, du plus profond de son cœur. Sa famille était un groupe si différent et si joyeux, comparé aux rebelles, ils se sentaient un peu à part, mais en même temps c’était là ce pour quoi ils avaient lutté et étaient fiers de voir ce que pouvaient désormais choisir le peuple d’Aydo’h. La vie d’une famille heureuse. Et libre. Elle était chaque jour plus heureuse en compagnie de Spirit. Quelques semaines après, sa mère vint la voir.
- Ma chérie, ne le prends pas mal, mais je trouve que tu as beaucoup changé lorsque tu étais là-bas.
- Je comprends très bien, j’ai vécu bien plus de choses que je ne l’aurais imaginé.
- Mais tu n’as pas gagné que du bien, c’est ce que je regrette. Regarde, tu as même grossi !
- Moi ? Mais je n’ai pas faim en ce moment.
- Rassure-moi, tu n’es pas enceinte au moins ?
- Mais non maman, rit-elle.
- Je préfère. Je vais préparer des légumes pour ce soir, tiens.
Sa mère la faisait rire. Elle était l’un des symboles de ce pour quoi elle s’était battue. Et avait un incroyable instinct. Car elle était effectivement enceinte.
Elle s’en était rendue compte peu de temps après leur retour et ne l’avait toujours pas annoncé à Spirit. Elle ne savait pas pourquoi, peut-être parce qu’elle avait besoin de temps pour accepter cette nouvelle réalité. Elle passait du temps seule, bien que cela inquiétât le Flamiris. Elle réfléchissait. Elle allait être maman, elle l’avait toujours voulu. Mais c’était une énorme responsabilité et elle ignorait si elle était capable de l’assumer. Avec lui, elle pensait y parvenir, mais l’énormité de la chose restait difficile à accepter. Une chose était cependant plus claire, à ses yeux. C’était probablement cela la force qu’elle avait déployée lors de la bataille. L’instinct maternel avait joué comme un réservoir de puissance, d’énergie, de courage. Elle sentait que cela provenait de son ventre, mais elle n’aurait jamais pensé à cela. Et elle acceptait un peu mieux les massacres qu’elle avait commis par choix. Son instinct la forçait en quelques sortes à protéger l’enfant qui allait naître et elle en était même heureuse, d’une étrange manière. Lorsqu’elle eut accepté la situation, elle choisit d’en parler à son âme sœur. Ils se retrouvèrent un soir pour dîner ensemble, comme ils aimaient régulièrement le faire et elle prit la parole d’une voix grave.
- Spirit, j’ai quelque chose d’important à te dire. Je t’en prie, assieds-toi. (Il s’exécuta et elle reprit.) J’ai peur que tu ne paniques, mais c’est important. (un temps) Je suis enceinte.
Il blêmit, rougit, clignota étrangement pendant quelques minutes alors que son esprit ne parvenait à réagit à cette nouvelle, puis lorsqu’il eut repris ses esprits, il se leva d’un bond et s’enfuit. Comme elle comprenait le choc que pouvait avoir une telle information, elle le laissa tranquille. Après tout, ils n’étaient pas ensembles depuis un an. Elle concevait sans problème qu’il était celui qui saurait la rendre heureuse, parce qu’elle avait constaté quotidiennement l’effet du pendentif sur ses parents, mais c’était peut-être trop tôt pour lui. Elle-même avait eu du mal à l’accepter. Aussi fut-elle très surprise de le voir revenir peu après, hésitant. Il s’assit de nouveau face à elle et la fixa étrangement pendant une minute. Comme elle avait choisi de le laisser reprendre la parole, elle lui sourit simplement, d’un sourire tendre. Cela eut un effet surprenant sur lui, il lui présenta soudainement un écrin, l’ouvrit et demanda, suppliant
- Épouse-moi. Laisse-moi être le meilleur des pères pour cet enfant, aux côtés de la plus belles des créatures de ce monde.
Si elle s’était attendue à ça. Elle était aussi surprise par sa demande qu’il avait dû l’être par son annonce. Elle eut un petit moment pour se rependre, le dévisager, alors qu’il avait une expression inquiète, nerveuse, crispée sur le museau. Puis elle sourit, se redressa d’un bond et lui sauta dessus en criant le « oui » le plus sonore qu’il n’ait jamais entendu. Il la réceptionna maladroitement dans ses bras. Difficilement au-dessus de la table, mais une vague de bonheur les envahissaient tous les deux. Ils allaient en avoir à raconter, des histoires, à ce futur œuf. Ils parlèrent étrangement peu ce soir-là, laissant leurs sentiments s’installer à leur place, dans leurs cœurs. L’avenir leur semblait aussi lumineux que le Soleil d’Aydo’h. Et ils passeraient leur vie ensemble.
Il restait une dernière chose à faire. Shiny alla un jour voir sa sœur, s’assit sur son lit et attendit qu’elle lui prête attention. Son ventre était désormais bien arrondi, preuve de cet heureux événement à venir. Lorsque finalement celle-ci fut disponible, la Djaalins détacha le pendentif de son cou, alors qu’elle ne l’avait pas fait depuis qu’il lui avait été offert, quelle que soit la situation, et le lui tendit.
- J’aimerais simplement te l’offrir, afin qu’il te rendre aussi heureuse qu’il l’a fait pour moi.
Et elle l’accepta, d’un cri de joie. Lorsqu'elle le passa à son cou, la lueur violette qui l'éclaira sombrement lui indiqua la prochaine contrée qu'elle se ferait une joie de visiter, les yeux aussi ouverts que possible dans l'espoir de connaître un jour le même bonheur que sa sœur. Mais sur le coup, elle se jeta simplement dans ses bras pour la remercier de cet inestimable présent.

C’était cela, l’histoire de ce pendentif. Il créait des couples puis, une fois leur bonheur installé, il changeait de propriétaire. Un éclat de lumière, tout simplement.


avatar
Ombre
Admin

Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 20

http://gothicat-world.forumrpg.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum